Bandeau
IMPROSPHERE
Où l’on parle des Musiques Improvisées...

Eclairage sur l’actualité discographique jazzisitique...

Ben MONDER : « Amorphae »
Article mis en ligne le 19 janvier 2016

par Lucie Verdier
Imprimer logo imprimer


Depuis quelques années Ben Monder s’est positionné comme l’un des plus brillants guitaristes du moment.
On a pu notamment s’en rendre compte lorsqu’il est immergé dans les projets de Frank Woeste.
Dans cet opus, il prolonge un travail amorcé en 2010 au côté de l’immense et regretté Paul Motian (tracks 2, 6 et 8) remplacé suite à son décès par l’excellent Andrew Cyrille (qui fit ses débuts avec le non moins immense Cecil Taylor).
Si cet album recueille des prétextes composés pour des improvisations ouvertes et pleinement assumées Monder n’en n’oublie pas pour autant un travail original de "painting", les textures guitaristiques le disputant aux "cris" fulgurants saturés.
Un univers singulier, mystérieux d’où émergent parfois de subtiles mélodies épurées.
A découvrir d’urgence.

ECM - 471 9555 / Universal

Ben Monder : guitare électrique, guitare baryton / Pete Rende : synthétiseur / Andrew Cyrille : batterie, percussions / Paul Motian, batterie sur 2, 6, 8

01. Tendrils (Ben Monder) / 02. Oh, What A Beautiful Morning (Rodgers & Hammerstein) / 03. Tumid Cenobite (Ben Monder, Andrew Cyrille) / 04. Gamma Crucis (Ben Monder, Pete Rende, Andrew Cyrille) / 05. Zythum (Ben Monder, Pete Rende, Andrew Cyrille) / 06. Triffids (Ben Monder, Paul Motian) / 07. Hematophagy (Ben Monder, Andrew Cyrille) / 08. Dinosaur Skies (Ben Monder) /
Enregistré à Brooklyn en octobre 2010 et décembre 2013.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.19